Décarbonation et qualité de l’air

Respirez des idées nouvelles à Movin’On 2018

Partager

scenic-green-road

En mai prochain, lors du Sommet mondial de la mobilité durable Movin’On, nous donnerons vie à une mobilité mondiale, intelligente, durable et multimodale.  Après une première édition ayant marqué les esprits, les leaders du monde académique, politique, des affaires, des villes et des start-up se rencontrent de nouveau et agissent pour donner vie à un transport durable.

À travers six thématiques, nous initierons des actions concrètes pour atteindre notre objectif ambitieux : passer de l’ambition à l’action.

Voici quelques pistes de réflexion pour entamer la conversation sur notre première thématique :

Décarbonation et qualité de l’air.

La pollution atmosphérique est l’une des principales inquiétudes sanitaire et environnementale de notre époque. Que ce soit dans le grand public ou les medias, la prise de conscience est bien réelle, tout comme la nécessité d’agir.
Nous respirons près de 1 500 litres d’air par jour. Combien de particules nocives inspirons-nous avec?
On estime qu’à l’heure actuelle, pas moins de 85% de la population mondiale vit dans des zones où les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé relatives à la qualité de l’air ne sont pas respectées. Les dernières estimations de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) montrent que les particules fines provoquent le décès prématuré de plus de 400 000 Européens chaque année. Face à cette problématique mondiale dont les conséquences sont quantifiables, chaque industrie doit agir pour initier le changement.

L’industrie du transport, par exemple, doit être réformée au service d’une économie à émission nulle. Comment financer la décarbonation par des partenariats public-privé? Quelles sont les technologies, en place et à venir, dont nous disposons pour y arriver? À quels obstacles les entreprises se heurtent-elles et comment peuvent-elles tenir compte de la qualité de l’air dans leur modèle d’affaires?

Effets de la pollution atmosphérique

  • Selon l’International Council on Clean Transportation, 25 % des véhicules légers et 33 % des véhicules commerciaux dépassent le taux d’émission d’oxydes d’azote (NOx) permis par la loi.
  • En 2015, environ 38 000 personnes sont décédées en raison d’une concentration excessive de NOx dans l’air.
  • 3 millions de personnes meurent chaque année en raison des polluants atmosphériques.
  • Les soins de santé associés aux polluants et à la pollution coûtent 176 milliards de dollars.
  • Le transport est responsable de 14 % des émissions de gaz à effet de serre.

Lors de Movin’On 2018, nous respirerons des idées nouvelles et partirons à la recherche de solutions concrètes et réalisables pour donner vie à un transport durable.

En attendant,  poursuivons la conversation sur Twitter et Facebook. Elle ne fait que commencer.

Décarbonation et qualité de l’air : une introduction

Voyez en temps réel l’indice de qualité de l’air de votre ville:

Vous trouverez dans nos cahiers de notes de Movin’On 2017 des articles forts intéressants qui vous introduiront à la thématique :

  • COP21 : comprendre l’accord de Paris sur le climat
  • ACT, vers une stratégie de réduction du CO2 – Lukas Brochard, directeur principal évaluation et vérification, Carbon Disclosure Project
  • COP22 : 20 actions d’ici 2020 – Cornie Huizenga, secrétaire général, Sustainable Low Carbon Transport (SLoCaT)

Ensemble vers la COP23 – Patrick Oliva, cofondateur, Paris Process on Mobility and Climate (PPMC)

Pour approfondir

Découvrez quelques-unes des initiatives concrètes qui sont présentement en cours :

Rejoignez la discussion

 

Découvrez les autres thématiques :